Samedi 24-03-2018 : Après-midi à l’Institut Français

Un après-midi festif passé à l’Institut Français de Kinshasa, pour les enfants et jeunes soutenus et scolarisés par Organisation Monielo – Aide à l’enfance.

Pour que les enfants orphelins et scolarisés par le biais du parrainage changent un peu de décor, oublient leur quotidien parfois difficile et se réjouissent !

  

Sur les 68 enfants et jeunes scolarisés par Organisation MONIELO à ce jour (il y en a encore beaucoup sur liste d’attente), seuls 10 ont pu être emmenés. Mais sur place, il y en avait 300 autres suivis par différentes ONG/Associations qui viennent en aide aux enfants fragiles de Kinshasa et des provinces de la République Démocratique du Congo.  

Tous ont bien profité de cette après-midi, se sont bien amusés, et on bien mangé.

Les stands de tous les pays francophones représentés, nombreux, étaient bien achalandés. Les plats bien garnis et appétissants.

Mais avec ses boules de maïs et de manioc, son poisson grillé et ses haricots en sauce, le stand de la Belgique a eu un peu plus de succès que ceux du Sénégal, de la Suisse, de la Tunisie, du Maroc, de l’Egypte, de la Côte d’Ivoire, du Canada (le sirop d’érable, que les enfants ont découvert avec plaisir, a fait un tabac) ou de la France.

Le gratin dauphinois ne fait pas encore l’unanimité auprès des jeunes congolais et congolaises ! Il y a encore un peu de travail pour les fins gourmet… Affaire à suivre !

  

Après la prestation d’un Orchestre Symphonique vocale composée de Kinois et de Kinoises, qui a interprété quelques incontournables de la musique classique, chaque enfant est reparti avec un exemplaire de la bande dessinée « Mbote Kinshasa – Article 15 », l’histoire de Samuel, un garçon kinois débrouillard et ingénieux qui a plus d’un tour dans son sac.

  

  

Merci au département coopération de l’Ambassade de France en RDC pour cette gentille invitation adressée aux enfants et à l’Organisation MONIELO par le canal de sa coordinatrice. Elle qui suit, aide, soutient, encourage, bref… elle qui aime tellement ces enfants.

Et un grand merci aux ambassadeurs de la France et du Canada en RD Congo, pour leur simplicité (ils ont fait le service, et ont mis à l’aise enfants et accompagnateurs), leur gentillesse et leur accessibilité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *